Logo Republique.cd

Mise à la retraite d’enseignants, après 35 ans d’attente

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba, a lancé le 2 août 2021, l’opération de mise à la retraite d’une centaine d’enseignants de son secteur, lors d’une cérémonie publique à Kinshasa.

La non-mise à la retraite des enseignants, dont près de 87 000 sont éligibles à ce statut, contribue à la dégradation de la qualité de l’enseignement. Certains de ces enseignants sont âgés de 105 ans, 95 ans et 92 ans avait affirmé le Ministre lors d’une interview à la Presse du Vatican, à l’occasion de la réunion ministérielle du G20 consacrée à l’Éducation, tenue du 22 au 23 juin 2021 à Catane en Italie.

Les dernières mises à la retraite dans ce secteur remontent à 1986. Le Gouvernement envisage d’auditer la paie des enseignants afin de mettre de côté les agents fictifs, maintenus dans le système pendant des années par des réseaux maffieux et, envoyer à l’issue de ce contrôle, au moins 1 500 agents à la retraite tous les mois et procéder à leur remplacement immédiat par de nouvelles unités, représentant 60 000 enseignants à prendre en charge au niveau secondaire.

Les retraités perçoivent leurs allocations de fin carrière, qui représentent leur salaire mensuel multiplié par 13 mois et jouissent d’une transposition des grades et des échelons.

Selon le Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO), chaque retraité percevra une somme de 5 000 000 CDF, soit 2 500 USD, assortie d’une garantie de soins de santé et d’une rente de survie mensuelle.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp